Daralshaga

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Scroll to Top

    Daral Shaga est un opéra à la croisée des arts du cirque et du théâtre-cinéma. Suivant la rencontre d’un émigrant de retour au pays et d’un duo père/fille en route vers un ailleurs meilleur, le spectacle aborde le thème de la frontière et de la perte d’identité. Cinq acrobates se confrontent à plusieurs murs, espaces de projection de corps et d’images, accompagnés dans leur parcours par trois chanteurs, trois musiciens et un chœur fantôme.

    L’enjeu de cette création est de donner au cirque une véritable place dans un opéra contemporain, tout en reflétant la violence des maladies de l’exil.

    Le Spectacle

    Pour emmener ce cirque ailleurs. Ailleurs, c’est-à-dire là où le spectateur ne s’attend pas. Un lieu non découvert. Un sentiment inconnu.

    Réunir des acrobates et des musiciens, des acrobates et des chorégraphes, un constructeur ingénieux et un metteur en scène. Rejoindre une palette d’artistes prêts à participer à l’aventure qu’est une création sans vouloir imposer leur propre technique.

    Renouveler l’agrès de cirque, explorer ses possibilités au-delà de l’accomplissement de la figure parfaite. Fouiller dans le connu pour retrouver le singulier.

    Raconter. Sans guider le spectateur dans une histoire terre à terre. Traduire à travers l’un ou l’autre acte acrobatique, léger ou violent, petit ou grandiose, un regard sur l’un ou l’autre acte quotidien, nuisible ou inoffensif, condamnable ou louable.

    Mettre en musique, lui donner une attention particulière. Une musique vivante, jouée sur scène, afin d’inspirer, de répondre, de suggérer.

    Être ambitieux, occuper les scènes, construire un appareil de cirque monumental. Et oser réunir un groupe. Être pluriel, être nombreux, s’approcher au plus près de nos fragilités, de nos émotions et de nos envies.

    Les auteurs

    Repoussant leurs limites respectives, Kris Defoort, Laurent Gaudé, lauréat du Prix Goncourt, et le réalisateur Fabrice Murgia s’associent pour raconter une histoire qui soulève des questions sur l’identité et le passage des frontières. Fabrice Murgia, lui-même fils d’une mère espagnole et d’un père italien, est l’un des réalisateurs belges les plus connus de sa génération. Il compose des images fortes avec des artistes de cirque, sur la base d’une partition qui oscille entre les styles jazz et baroque. Chanteurs, musiciens et acrobates donnent une voix à ceux que les barrières ont réduit au silence et fait saigner. Un récit épique et captivant.

    Feria Musica

    Feria Musica

    Feria Musica est un blog spécialiste en instrument de musique, matériel de sonorisation et DJ, MAO... Nous nous intéressons à toutes les actualités de la musique. N'hésitez pas à nous suivres

    Share on facebook
    Facebook
    Share on twitter
    Twitter
    Share on linkedin
    LinkedIn
    Share on pinterest
    Pinterest

    Articles Récents