thomann
woodbrass

Comment gratter les cordes d’un ukulélé ?

comment gratter un ukulélé
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Scroll to Top

    Gratter un ukulélé convenablement répond à un savoir fondamental pour devenir un bon musicien de ukulélé. En effet, tout virtuose de cet instrument qui fait partie de la famille des instruments à cordes pincées vous dira que qu’un bon grattage est probablement l’aspect le plus important dans l’interprétation d’une mélodie. Or, savoir bien gratter un ukulélé, c’est comme tout, cela s’apprend. Par conséquent, dans l’article ci-dessous, nous allons vous présenter les meilleures façons de gratter les cordes de votre ukulélé afin de vous aider à progresser.  

    L’apprentissage de la technique de base du grattage de cordes du ukulélé  

    En plus de connaître comment accorder convenablement son ukulélé, de reconnaître ses différentes parties, de pouvoir déchiffrer les partitions et autres tablatures, ainsi que de savoir jongler entre les différents accords possibles en passant de l’un à l’autre, la technique du grattage est également un caractère fondamental pour avoir une bonne sonorité, envoûtante et exotique, à la hauteur de ce que l’on peut en attendre tout en gardant un bon rythme au ukulélé. Nous vous proposons de nous intéresser aux techniques de base pour gratter convenablement votre ukulélé :  

    Pour commencer, il est vivement recommandé de correctement positionner sa main, en ayant le poing relâché. Avec votre index de la main droite, commencez par gratter vers le bas avec votre ongle. Quand vous souhaitez gratter vers le haut, utilisez plutôt la chaire du doigt. Gardez en permanence en tête qu’avec cette technique, il convient impérativement d’avoir votre poignet mobile, et non la main. En effet, utiliser simplement sa main serait épuisant, vous empêchant de tenir ce mouvement sur le long terme. Certains préfèrent débuter le ukulélé d’une autre façon, en unissant le pouce et l’index – de la même façon que l’on dispose d’un médiator –, en grattant vers le bas à l’aide de l’ongle de l’index, et vers le haut à l’aide du pouce, à la manière d’une technique fréquemment utilisée par les joueurs de guitare. Si cette technique peut parfois paraître plus simple pour débuter le ukulélé, il convient toutefois de gratter son instrument de musique à l’endroit adéquat. En effet, gratter son ukulélé trop proche du chevalet ou bien trop haut sur son manche aura pour conséquence de produire une sonorité trop faible. A l’inverse, la meilleure façon de gratter son ukulélé est probablement de le faire proche de la partie du ukulélé où le manche et le corps de l’instrument se retrouvent. Dès lors, pour un musicien de ukulélé débutant, il est vivement recommandé de s’entraîner régulièrement à gratter son instrument de haut en bas et de bas en haut, afin d’acquérir des automatismes. Une fois que cette technique de base pour gratter votre ukulélé – technique de grattage de haut en bas aussi appelée strumming de base – sera acquise, vous pourrez alors passer à l’étape suivante. 

    La technique avancée du grattage de cordes du ukulélé  

    Une fois que la technique de base pour gratter votre ukulélé est correctement maîtrisée, il est désormais possible de s’attarder sur l’apprentissage de la technique avancée du grattage des cordes du ukulélé. A présent, il est possible d’apprendre ce que l’on appelle le motif de grattage (pattern) et les rythmes propres à chaque mélodie et chanson, afin de produire une sonorité différente suivant le morceau de musique joué. Il est dès lors permis de développer des motifs de grattage variés, tout en gardant ce mouvement descendant, de haut en bas, et en évitant de toucher des cordes à l’occasion de certains grattages.

    Par exemple, il est possible de jouer de la façon suivante : bas, haut, haut, bas, en réalisant, dans le même temps, un mouvement perpétuel de haut en bas, d’éviter de gratter les cordes en montant, puis de gratter le bas et le haut, par la suite de ne pas gratter les cordes lors de la redescente, de gratter les cordes en haut et en bas, et enfin de ne pas les gratter lors de la remontée. Il s’agit là d’un simple exemple, et, bien entendu, de nombreuses variantes sont possibles.  

    Lire la notation du grattage des cordes de ukulélé 

    Il arrive que les différents types de grattage de cordes de ukulélé soient indiqués dans un texte. Par conséquent, nous allons vous apprendre, ci-dessous, de quelle façon un morceau de musique spécial pour ukulélé doit être joué, et comment votre instrument de musique doit être gratté en fonction des indications que vous pouvez retrouver sur une partition ou une tablature.

    Il convient tout d’abord de se mettre d’accord sur la norme la plus répandue en la matière qui est la suivante : le « d » correspond à un grattage de votre ukulélé descendant, vers le bas ; le « u » est un strum up – c’est-à-dire que vous faites une pause dans la mélodie en bougeant votre main sans toucher les cordes de votre instrument de musique – ; le « x » correspond à un « chnk », c’est-à-dire que l’on gratte les cordes du ukulélé de façon descendante, vers le bas, en continuant ce mouvement afin que le dessous de sa main se pose sur les cordes du ukulélé ; « (d) ou (u) » correspond à une frappe forte descendante ou ascendante, les doigts du musicien reposant sur les cordes afin que celles-ci ne se réverbèrent pas ; enfin, « D ou U » indique que le grattage des cordes du ukulélé doit être renforcé et accentué, avec davantage d’énergie. Avec ces quelques indications en mémoire, vous êtes désormais fin prêt pour lire et comprendre toutes les partitions et tablatures pour les ukulélés. A présent, nous allons nous attarder sur différents conseils utiles pour, de façon très pratique, savoir comment bien gratter les cordes de son ukulélé.  

    De quelle façon positionner sa main pour gratter convenablement les cordes de son ukulélé ?  

    Pour gratter convenablement les cordes de son ukulélé, il y a quatre étapes à respecter : tout d’abord, il vous faut avoir un poing lâche avec votre main ; ensuite, il convient de positionner sa main au niveau du plexus solaire, devant le centre de sa poitrine ; puis, il vous faudra pointer votre main en direction de votre poitrine gauche si vous êtes droitier, ou de votre poitrine droit si vous êtes gaucher ; enfin, il est conseillé que votre pouce soutienne votre doigt qui gratte les cordes du ukulélé, afin que celui-ci dispose d’un soutien supplémentaire.  

    A quel endroit précis doit-on gratter les cordes du ukulélé ? 

    Il existe un emplacement bien précis où il est vivement conseillé de gratter les cordes d’un ukulélé. En effet, gratter ses cordes de ukulélé trop proche du chevalet a pour conséquence de produire une sonorité étouffée dans la mesure où les cordes ont peu de jeu à cet emplacement. Ce que l’on nomme le « sweet spot » sur des ukulélés classiques, soprano et concert, se trouve autour du point de contact entre d’une part le manche et d’autre part le corps de l’instrument de musique. Pour un ukulélé ténor, l’emplacement idéal pour gratter les cordes de l’instrument de musique se situe, quant à lui, plus proche du chevalet.  

    Quelle est la meilleure technique de grattage des cordes du ukulélé ? 

    La meilleure technique de grattage des cordes du ukulélé est relativement simple : bouger son bras assez vite, de façon descendante, de haut en bas, peut rapidement s’avérer fatiguant. Par conséquent, il est vivement conseillé d’utiliser son poignet davantage que le bras en entier. En grattant les cordes de ukulélé de façon descendante, vers le bas, il convient donc de frapper les cordes de l’instrument de musique avec son ongle. A l’inverse, lorsque les cordes du ukulélé sont grattées de façon ascendante, vers le haut, à ce moment là il est plutôt conseillé de frapper celles-ci avec la chaire de son doigt.  

    Comprendre le swing ou shuffle strum 

    Le tempo du swing est régulièrement utilisé pour jouer des riffs ukulélé, à l’instar, par exemple, de la musique hawaïenne, du jazz, ou encore du blues. Dans le tempo du swing, la strum descendante dure environ deux fois plus de temps que la strum montante, ce qui a pour avantage de donner un son bien plus agréable que l’on nomme un strum up-and-down.  

    Les différents types de grattage simple  

    Il est possible d’inventer des motifs de grattage simple particulièrement intéressants en ayant toujours le même mouvement descendant, de haut en bas, et en s’abstenant de frapper les cordes du ukulélé sur certaines parties. Prenons un exemple pour éclairer notre propos. Il est possible de jouer de cette façon : bas, haut, haut, bas. Gratter vers le bas, manquer les cordes sur la partie haute, gratter vers le bas et vers le haut, manquer la partie basse, gratter vers le haut et vers le bas, manquer la partie haute. Dès lors, ce motif simple et agréable vous permettra de varier vos morceaux !  

    Comprendre le chnking 

    Le grattage des cordes du ukulélé peut être plus funk en utilisant simplement des chnks. Dans ce cas, il convient de gratter de façon descendante, vers le bas, et de frapper les cordes du ukulélé avec le dessous de sa main, ce qui aura pour conséquence d’obtenir un son percutant. Certains appellent cette technique le grattage en sourdine.  

    Comprendre les dead strums 

    Les dead strums correspondent à une nouvelle manière de créer un clic percutant à partir du grattage des cordes du ukulélé, et ce avec sa main. Pour produire ce son, il suffit simplement d’arrêter la réverbération des cordes du ukulélé en posant ses doigts sur toutes les cordes de l’instrument de musique à la fois.  

    Jouer la strum Island 

    Rythme strum 8

    La strum Island est un rythme de ukulélé particulièrement répandu, bien qu’il s’agisse d’une pratique un peu difficile à appréhender pour les musiciens débutants. Voici son motif : d – d u – u d u. Accrochez-vous, entraînez-vous, jusqu’à ce que celui-ci devienne un jeu d’enfant pour vous ! 

    Quelques idées de motifs de grattage de cordes de ukulélé 

    A présent, nous allons vous proposer les motifs de grattage de cordes de ukulélé probablement les plus populaires. Toutefois il faut savoir qu’il en existe une grande variété, et que chaque musicien de ukulélé peut, librement, proposer les siens et en inventer, afin de varier les rythmes, les sonorités, et les mélodies. D’ailleurs, c’est justement cette richesse des motifs qui fera d’un joueur de ukulélé un musicien accompli. Voici, ci-dessous, les motifs les plus utilisés :  

    Le 4/4 (« four four ») : 

    Rythmique 2 apprendre

    Ce motif de grattage est le plus courant chez les joueurs de ukulélé, et convient particulièrement bien dans des chansons de type « un, deux, trois, quatre, un, deux, trois, quatre ». 

    Le motif de grattage 1 : d – d u – u d 

    Ce motif de grattage est présent dans de très nombreuses musiques pour ukulélé, dans la mesure où il est particulièrement facile à jouer.  

    Le motif de grattage 2 : d – d u – u d u 

    Particulièrement semblable au motif de strumming 1, celui-ci a toutefois un autre strumming ascendant, vers le haut, à la fin. 

    Le motif de grattage 3 : d – d – d u d u 

    Le motif de grattage 4 : d – d u d u d u 

    Ce motif de grattage est particulièrement facile à réaliser, et conviendra pour les musiques punk. – Le motif de grattage de demi-barre : 

    Pour une chanson dans laquelle les accords changent régulièrement, ce motif peut convenir. – Le motif de grattage 5 : d – d u 

    Le motif de grattage 6 : d u x u 

    Il s’agit d’un modèle à deux mesures. Lorsque les accords de votre musique changent souvent plus lentement, alors il est possible de doubler votre rythme 4/4. De même, il est possible d’utiliser un motif à deux barres.  

    Le modèle de grattage 7 : d – d u – u d u OR – u d u – u d – u d 

    Ce modèle de grattage est plus communément connu sous le nom de « Strum Sophie madeleine ».

    Le modèle de grattage 8 : d u d U d u d U 

    Le modèle de grattage 9 : d u x u d u x u 

    Ce modèle de grattage est particulièrement utilisé avec un strum reggae, dans lequel les contretemps sont accentués.  

    Le modèle de grattage 10 : – d – d – d – d 

    Rythme basique ukulélé

    Dans ce modèle de grattage, les temps sont accentués entre les comptes.  

    Le modèle de grattage 11 : – – d u – – d – 

    dans ce modèle de grattage, l’accent est mis sur le temps deux et le temps quatre. 

    Le modèle de grattage 12 : d – d u d – 

    Le modèle de grattage 13 : d – d u d u

    Est-ce que cet article a été utile ?

    Cliquez sur une étoile pour noter l'article

    Moyenne des avis 5 / 5. Nombre de vote 3

    Pas de votes jusqu'à maintenant. Soyez le premier à voter pour cet article !

    Feria Musica

    Feria Musica

    Feria Musica est un blog spécialiste en instrument de musique, matériel de sonorisation et DJ, MAO... Nous nous intéressons à toutes les actualités de la musique. N'hésitez pas à nous suivres

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Articles Récents

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *